Comment favoriser l’hypercroissance de son entreprise? - Cléo. Catalyseur de croissance
393
post-template-default,single,single-post,postid-393,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Comment favoriser l’hypercroissance de son entreprise?

« Comment certaines entreprises réussissent-elles à croître… alors que d’autres n’y parviennent pas », voilà la phrase que vous retrouverez sur la page couverture du livre Scaling Up – Hypercroissance, en version française.

Le cycle de vie d’une entreprise suit habituellement une courbe en S composée de trois phases : démarrage (souris), hypercroissance (gazelles) et dérapage (éléphants). De nouvelles entreprises naissent continuellement. Parmi celles qui survivent, 96 % stagneront au stade de « souris ». Seules quelques-unes atteindront la phase « gazelles ».

La réussite de l’ascension de la courbe d’hypercroissance repose sur l’équilibre entre les 4 Décisions critiques :

  1. Attirer et garder les bons Individus: Trop souvent, les gens pensent qu’ils sont entourés des bonnes personnes. Parfois, un bon joueur pour la croissance n’est pas nécessairement un élément clé pour l’hypercroissance.
  2. Créer une Stratégie véritablement différente : Il faut identifier ce dans quoi vous souhaitez être excellent, afin de créer une valeur importante pour votre client cible et vous permettre d’avoir un avantage compétitif x10.
  3. Mener une Exécution sans faille : La clé ici réside dans la maîtrise des 3 disciplines d’exécution, soient l’alignement clair grâce à la définition de priorités trimestrielles, la proactivité au lieu de la réactivité en raison de mesures critiques et un processus décisionnel accéléré soutenu par des rencontres rythmées.
  4. Avoir suffisamment de Liquidités pour surmonter les épreuves : Une organisation sans liquidités est comme un corps sans oxygène. Une connaissance approfondie des éléments clés du cycle d’exploitation et la mise en place de leviers pour maximiser les liquidités et ainsi le profit sont nécessaires pour y arriver.

Pour réussir à passer d’un mode artisanal à un mode structuré, il faut également éviter ces trois obstacles :

  1. Le manque de leadership en raison de l’incapacité à embaucher ou à former suffisamment de dirigeants présentant des forces en délégation et en anticipation.
  2. Le manque d’infrastructure évolutive afin de gérer la complexité communicationnelle et la prise de décision qui accompagne la croissance.
  3. L’échec dans la mise en place d’une fonction marketing qui attirera tant les nouveaux clients que les talents et les conseillers clés pour l’entreprise.

Apple et Starbucks représentent les meilleurs exemples d’hypercroissance. Ces entreprises ont vu le jour respectivement en 1976 et en 1971. Leur croissance phénoménale a eu lieu suite à un point d’inflexion, soit le lancement du iPod pour Apple et l’atteinte d’un modèle de gestion idéal pour Starbucks. L’hypercroissance s’est pointée après plus de 20 ans en affaires dans leur cas… comme quoi il n’est jamais trop tard!