Pour un tableau de bord efficace - Cléo. Catalyseur de croissance
324
post-template-default,single,single-post,postid-324,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Pour un tableau de bord efficace

Outil de pilotage servant à garder le cap, le tableau de bord est essentiel en gestion d’entreprise, en autant que les bons indicateurs s’y retrouvent !

Trop souvent, les équipes de direction basent leurs décisions uniquement sur les chiffres du ou des mois précédents, concentrant leur attention sur les résultats de revenus et les états financiers. Ces indicateurs dits de rétrospection (lagging en anglais) sont importants mais ils engendrent des décisions en réaction avec le passé et non orientés vers l’avenir.

Pour adopter des comportements équilibrés, les indicateurs du tableau de bord doivent aussi être de type prospectif (leading en anglais). Il peut s’agir de NPS (Net Promoter Score MD) pour évaluer la satisfaction des clients ou de sondage pour mesurer le taux de bonheur des employés. À ce sujet, la plateforme Officevibe.com peut être très intéressante à intégrer dans une entreprise. Une mesure de liquidités pour les 90 prochains jours représente également un indicateur prospectif à retrouver sur un tableau de bord efficace.

Un peu comme le tableau de bord de votre véhicule, le miroir central représente les indicateurs de type rétrospectif alors que le pare-brise avant schématise les indicateurs prospectifs.

L’objectif ultime est d’assurer un équilibre entre les indicateurs prospectifs et rétrospectifs afin d’obtenir la meilleure vue d’ensemble. Ainsi, le tableau de bord pourra jouer pleinement son rôle, soit de constater, analyser et prévenir au lieu de simplement réagir.